Faire un lien entre le divin et l’humain

Les actes symboliques sont un moyen de se rapprocher de Dieu tout en restant humble. La prière au banc de la grâce illustre bien cela. Dans la plupart des lieux de culte de l’Armée du Salut, un banc en bois, plus ou moins rembourré, est disponible pour la prière. Ce banc n’a aucun pouvoir en lui-même, il est une invitation à se mettre à genoux devant Dieu, littéralement, en signe de respect et d’attente. Le Dieu trois fois saint de La Bible n’est pas si distant que ça. On peut s’approcher de lui à tout moment et en tout lieu. Il aime être en conversation avec ceux qu’il appelle ses enfants, éparpillés un peu partout sur la terre. 

Prier en se mettant à genoux est un bel acte d’adoration et de foi. On reconnaît qu’on a besoin des conseils et de la tendresse de ce Père-Dieu qui a toujours un l’œil sur ceux qu’il aime!

Dieu ne s’est-il pas fait humain pour qu’on puisse devenir de plus en plus semblable à lui? C’est ça qui l’intéresse, ce contact avec la terre et ses habitants. Si les actes symboliques ne sont que des tentatives humaines d’atteindre Dieu par ses propres forces, c’est manqué. Si les actes symboliques sont des réponses humaines aux tentatives de Dieu de se lier à eux, alors ça risque d’être plutôt réussi!

En pratique

Ce soir, avant de vous coucher, mettez-vous à genoux et priez Dieu. Remerciez-le pour ce que vous avez vécu de beau aujourd’hui et demandez-lui conseil pour relever les défis qui vous attendent demain.

Aller plus loin

  • Robert Street,
    Appelés à être le peuple de Dieu,
    Le banc de la grâce, 2013, pp.23-30.
  • La Bible: 2 Corinthiens 3, v.18

A VENIR...

Décembre

Empower night, Yverdon-les-Bains

9 décembre

 

Noël des officiers retraités, Yverdon-les-Bains

17 décembre

 

Camp de ski (14-18 ans), Adelboden

26 décembre au 4 janvier