Faire un lien entre l’individuel et le communautaire

Les actes symboliques permettent de marquer son appartenance à une famille, une communauté. On a besoin des autres, c’est indéniable. Comme on a besoin d’appartenir à une famille biologique, on a besoin d’appartenir à une famille spirituelle.

Il y a la famille restreinte et la famille agrandie, comme il y a la communauté locale et l’Eglise universelle.

Vivre un acte symbolique dans le cadre de sa communauté ou avec d’autres chrétiens est un signe d’appartenance très fort. On n’est pas tout seul, on prie, on fête, on pleure ensemble. C’est un lien important. On se sent vivant parmi les vivants, humain parmi les humains. 

Ce qu’on reçoit comme soutien et comme consolation dans les jours de tristesse, on peut le donner plus loin à d’autres. On appelle cela de la solidarité, de la compassion, l’esprit communautaire et c’est un pied de nez à l’individualisme et à l’isolement.

Jésus relie et unit autour de lui tous ceux qui le suivent. Le Christ est le sacrement vivant, c’est-à-dire que toutes ces pratiques, rites et actes doivent servir à une chose essentielle: nous rapprocher du Christ. Il est la personne centrale de la foi.

En pratique

Pensez à une personne que vous savez être en situation difficile. Priez pour elle et offrez à cette personne une boîte de chocolat pour l’encourager.

Aller plus loin

La Bible: Jean 17, v.9-26

 

A VENIR...

Juillet

Camp d'enfants, Les Rasses

9 au 20 juillet

 

Camp des teens, Neuchâtel

9 au 20 juillet

 

Camp famille de foi, Melchtal

8 au 14 juillet

 

Août

Kids Games, Suisse Romande

12 au 17 août

 

Empower night, Yverdon-les-Bains

19 août

 

Rassemblement, Cortaillod

26 août