Lutter contre qui ?

La première chose à faire dans une guerre est d’apprendre à connaître l’ennemi. Des armées pourtant fortes et prêtes au combat ont été vaincues pour avoir méconnu leur adversaire. C’est le rôle des services de renseignements que de décrire les forces hostiles et les moyens qu’elles emploient. Le Seigneur qui a inspiré sa Parole assume lui-même ce rôle et nous pouvons avoir entière confiance dans les renseignements qu’il nous donne. Mais la fiabilité du renseignement ne signifie pas que celui-ci soit pour autant réjouissant. Disons-le clairement, tel qu’il est décrit dans les Ecritures, notre véritable ennemi, le diable et son armée, est infiniment plus fort que nous. C’est vrai, il a été vaincu, mais pas encore anéanti. 

Il se débat et, avec lui, pas d’armistice possible, pas de cessez-le-feu. Il se moque des droits de l’homme et ne reconnaît aucune convention internationale. Néanmoins, la bonne nouvelle, c’est qu’il nous est possible de lutter et de vaincre, malgré tout, ce redoutable adversaire! Toutefois, pas par notre propre force ni par des moyens humains. Nous devons apprendre à manier d’autres armes et à ne pas nous tromper de cible. Peut-être dépensons-nous beaucoup d’énergie à lutter contre des personnes par nos propres moyens, tout en négligeant l’influence des puissances spirituelles qui les dominent. En prenant plus souvent conscience du combat spirituel qui fait rage autour de nous, nous arriverons à mieux aimer ceux qui nous sont hostiles et à viser la bonne cible.

En pratique

Remettez votre semaine entre les mains de Dieu et souvenez-vous de vous accrocher à lui à chaque difficulté.

Aller plus loin

  • La Bible: Luc 11, v.14-26
  • La Bible: Ephésiens 6, v.12-13

A VENIR...

Décembre

Empower night, Yverdon-les-Bains

9 décembre

 

Noël des officiers retraités, Yverdon-les-Bains

17 décembre

 

Camp de ski (14-18 ans), Adelboden

26 décembre au 4 janvier